jeudi, 11 avril 2013 21:40

Ca va devenir tendu!!!

Ce conseil municipal a tranquillement commencé par des sujets tels que, le marché de Noël, la communauté de commune, etc...
Et puis, est arrivé… le sujet phare de la soirée : le débat d'orientation budgétaire. L'orientation budgétaire, c'est la présentation des différents travaux et investissements qui sont prévus d'être lancés ou maintenus pour l'année en cours. Par la suite, toutes ses orientations seront inscrites dans le budget prévisionnel appelé 'budget primitif'.
Mais avant tout cela, le maire a lu une note de l'état sur les directives 2013. Et là, les mauvaises nouvelles se sont succédées. Pour vous dire tout ça en clair, le boxon qu'est en train de mettre Hollande et ses bobos de la rive gauche affecte vraiment toutes les strates de l'entreprise 'France'. Chaque année, diverses aides de l'état sont allouées aux communes, de petites aides et des aides plus conséquentes. Et bien, pour 2013, entres celles qui disparaissent et celles qui diminuent, cela représente plusieurs dizaines de milliers d’Euros de moins pour Saint-Jory.

Ensuite, il y a eu les mauvaises nouvelles venant du 'Conseil Général'. Là aussi, les aides vont diminuer. Un exemple parmi d'autres, les achats de matériel et de véhicules ne seront plus aidés par le 'Conseil Général'. D'autres mauvaises surprises ont été annoncées aussi, comme la baisse des subventions données par le Conseil Général. Alors que jusqu’à maintenant les subventions pouvaient être de 40 à 50%, ce sera maintenant entre 5 et 30% maximum. Pour Saint-Jory, c'est peut être un coup encore plus dur. Je dis 'peut être' car on ne sait pas si cette mesure est destinée uniquement aux travaux à venir ou si elle s'appliquera aussi aux travaux en cours. La question fut pourtant posée par Mme Capdeville, mais le maire n’a pas put donner de réponse claire. Et comme il y a pas mal de travaux en cours à Saint-Jory, cela n'arrangerait pas nos affaires (ni nos comptes d'ailleurs). Mais ce n'est peut être pas si catastrophique que cela car il y a quand même 'des sous dans la caisse'. Sans vouloir paraitre de 'mauvaise foi', faut dire que c'est un peu normal, rien n'a été fait ou presque pendant dix ans, alors ceci explique quand même cela.

En résumé, la période devient difficile pour les Français, mais aussi pour les communes. A l'exception de certains ministres (Mr Cahuzac par exemple), les temps sont durs pour tout le monde.
Cette année, plusieurs emprunts vont être contractés par la mairie. Ils devraient atteindre, 'à vue de nez', un million d'Euros. Ces emprunts sont destinés à payer les travaux de l'église, l’agrandissement de l’école primaire actuelle, le jardin Montségur, le gymnase, etc... Avec ces prêts, si tout se passe aussi mal que prévu, la seule année 2013 devrait faire en sorte que plus rien ne pourra se faire dans Saint-Jory pendant les 3 ans qui suivent. Le jeu en valait il la chandelle? N'y avait il pas plus important à faire à Saint-Jory? Améliorer l’état de certaines routes, la sécurité routière et des personnes, etc... Avait-on vraiment besoin de mettre autant d'argent dans un jardin à près de 700.000 euros, dans un patio attenant au gymnase à 50.000 euros, une place piétonne devant une route départementale à 90.000 euros sans les trottoirs aux alentours… Tout cela va couter 'les yeux de la tête' quoi! Franchement, je m'interroge.

 

Pour ce qui est des impôts, le maire a annoncé une augmentation d'impôt de 1%. C'est le montant de l'augmentation habituelle depuis plusieurs années. Le maire a aussi précisé à l'assemblée que cette augmentation équivalait au prix d'un paquet de cigarettes par foyer et par an. Le montant de cette augmentation est de 15.000 Euros de plus dans les caisses de la commune pour l'année 2013. Une goutte d'eau aux vues des plus de 1.5 Millions déjà d’impôts communaux sur les familles.

A la fin de la séance, je suis allé voir le maire et lui ai posé la question suivante , "vous venez d'annoncer que vous comptiez maintenir l'augmentation annuelle de 1% d'hausse d'impôts qui, comme vous l'avez dit ne représente qu'une goutte d'eau pour ses habitants et pour la commune. Alors pourquoi ne pas faire une petite pause fiscale que je nommerai de 'psychologique' en cette période troublée? La symbolique du geste serait perçue très positivement par la population de Saint-Jory." Sa réponse a été que, après l'augmentation de 34% des impôts qu'il avait été obligé d'effectuer à cause du surendettement causé par la mauvaise gestion du docteur Thiebaut lorsqu'il était maire, les Saint-Joryens comprendront que, 1% ce n'est pas grand chose. Et puis, cela ne servirait à rien de ne pas augmenter les impôts si c'est pour faire ensuite comme le font les 3/4 des communes qui n'augmentent pas les impôts, c'est à dire de les augmenter l'année suivante deux à trois fois plus.

 

En résumé, ce conseil municipal s'est déroulé relativement bien. Sauf vers la fin, ou Mr Donnadieu et Mr Gabarrot ont été d'une agressivité que je qualifierai de stupide envers Mr Avellana et Mr Valente. Tous deux avaient posé une question simple et sur un ton normal. Et ils se sont fait "rentrer dedans" stupidement. Si Mr Donnadieu et Mr Gabarrot ont des problèmes à l'extérieur ou avec des personnes de leur camp, qu'ils s'en prennent à eux et non à des personnes qui n'ont rien à voir avec leur problème. Ou alors qu'ils se prennent un petit 'temesta' juste avant le conseil. Ca tombe bien, il y a un docteur dans l'assistance. Il servirait au moins à quelque chose. Parce que, à ce conseil là, et pour la troisième fois consécutive, nous n'avons toujours pas entendu le son de la voix du docteur Thiebaut.

 

PELLEGRINELLI FREDERIC