jeudi, 25 avril 2013 15:07

L'avis de Mr Fourcassier sur le budget 2013

Saint Jory budget communal : augmentation des impôts et explosion de la dette

Pour la liste Unis Pour Agir « C’est la double peine pour les Saint Joryens. »

 

Tout d’abord, l’augmentation des impôts communaux : alors que de nombreuses villes de toute taille, mais également  70 % des départements, n’augmentent pas les impôts locaux, le maire de Saint Jory décide l’inverse. En effet, malgré l’augmentation des bases de 1,8 % votée par le Parlement en 2013, le maire de Saint-Jory a quand même décidé de les augmenter de 1 % en plus de ces 1,8%. L’augmentation réelle pour les familles sera donc de 2,8 %. Pour Henry Miguel, il s’agit de « courage politique ». Pour Thierry Fourcassier, c’est tout simplement encore « un matraquage fiscal » qui va « davantage baisser le pouvoir d’achat des familles de Saint-Jory »

 

Mais ce n’est pas tout, après l’augmentation des impôts communaux, c’est l’explosion de la dette communale. Actuellement à hauteur de 3 558 000 €, le Maire a fait voter une augmentation de plus de 100 % avec 3 600 000 € supplémentaires. La dette en capital va donc doubler, sans parler des intérêts à rembourser chaque année.   Henri Miguel explique que sur les 3 600 000 €, 1 800 000 € seront empruntés et 1 800 000 € correspondent à un prêt relais sur 2 ans. Mais, quelle que soit la manière dont on aborde le problème, la dette communale double bel et bien. Aussi les élus de la liste Unis Pour Agir demandent l’annulation pure et simple du projet de parking du gymnase. En effet pour eux, « le projet n’est pas prioritaire pour la commune et le prix avancé par le Maire de 730 000 € apparait d’une part disproportionné mais surtout non souhaitable au vu de l’état financier de la commune. Terminons déjà les projets déjà engagés et non financés avant d’en lancer d’autres et d’endetter lourdement Saint-Jory»

 

Mais Thierry Fourcassier remet aussi en doute la sincérité du budget et évoque même une « malhonnêteté comptable ». Ainsi, il estime que les 497 000 € de subventions avancées par le Maire sur l’église pour cette seule année 2013 ne pourront pas être perçues par la commune et que ce subterfuge n’a pour seul but que celui de permettre au Maire d’équilibrer le budget. De plus, Thierry Fourcassier relève des erreurs dans deux montages financiers. Il dénonce ainsi que le montage financier proposé par le Maire pour les travaux de l’église est faux. Après vérification, les services administratifs présents confirment l’erreur. Ensuite Thierry Fourcassier informe les élus du Conseil Municipal d’une autre erreur située cette fois dans le montage financier du gymnase, notamment sur une anormale augmentation de la maitrise d’œuvre. Après vérification, les services administratifs comptables remarquent aussi l’incohérence pointée du doigt. Des explications ont alors été demandées au Maire mais ce dernier n’a pas été en mesure d’y répondre. La délibération concernant les montages financiers pluriannuels sur ces deux projets fut donc annulée, le maire devra revoir sa copie et corriger ses erreurs pour un prochain Conseil Municipal.

 

FOURCASSIER THIERRY