lundi, 12 août 2013 23:10

Nouveau ‘coup dur’ pour Saint-Jory.

 

Lors du conseil municipal du mois de mars 2013, le maire, assisté de son clone Mr Donnadieu et de toute son équipe (Mr Thiebaut inclus), ont voté les yeux fermés, sans poser aucune question, une enveloppe de 250.000 € utilisable sans avoir à demander la moindre autorisation à son Conseil Municipal. Je sais, c’est incroyable, mais c’est bien ainsi que cela s’est passé (ceci est visible dans le compte rendu du conseil municipal de Mars à la mairie ou sur internet). Il a annoncé que c’était une réserve en cas de ‘coup dur’.

Et bien le ‘coup dur’ ne se sera pas fait attendre bien longtemps. Trois mois exactement après : l’enveloppe a été utilisée en une seule fois et dans son intégralité la semaine dernière. Cet argent a été emprunté rapidement auprès de la Banque Postale, et a été débloqué tout aussi vite en pleine période de vacances, sans en informer aucun des élus de l’opposition... En lisant cela, vous me direz, c’est déja choquant, mais là n’est pas le pire …

Lors du vote du budget Mr Fourcassier avait interrogé le maire sur cette réserve, et celui-ci lui avait répondu qu’il y avait très peu de chances que cet argent soit utilisé, et encore moins dans son intégralité. Je sais que c’est facile de dire cela à posteriori, mais, moi comme d’autres, n’y avons pas cru une seule seconde, pour une raison simple.

Pourquoi demander de pouvoir débloquer de l’argent sans avoir à rendre de compte à personne, si c’est pour ne pas s’en servir, surtout quand on est en train de faire voter à toute son équipe des prêts pour un total de 3.6 millions d’€uros ? Ce n’est quand même pas un nouvel emprunt de 250.000€ qui va changer quoi que ce soit. Passez-moi cette expression un peu triviale, mais « j’ai quand même un peu l’impression que l’on nous prend pour des jambons ! ».

Entre nous, il ne faut pas sortir de Saint Cyr (ça tombe bien, je n’en sors pas) pour en conclure que, dès le départ, Mr Miguel et Mr Donnadieu savaient qu’ils utiliseraient cet argent rapidement. Alors si cela était le cas, pourquoi avoir menti ? Dans quel intérêt ? Ou du moins, dans l’intérêt de qui ?

Au final, cette enveloppe a été utilisée, cela veut donc dire que Saint-Jory a subi un ‘coup dur’, étant donné que ces 250.000€ étaient prévu pour cela. Mais quel est donc ce ‘coup dur’ ? On ne le saura peut être jamais. Bien que je me demande si le vrai coup dur pour Saint-Jory n’est pas d’avoir des personnes à sa tête qui se payent un peu trop la nôtre.

Il ne reste plus qu’à attendre le prochain conseil municipal pour voir si le maire aura cette fois-ci, dans sa grande mansuétude, l’extrême amabilité de répondre à ma question « à quoi ont servi ces 250.000€ ?». Croisons les doigts.

PELLEGRINELLI FREDERIC