mercredi, 28 août 2013 20:28

Le Foyer rural 'Hors Service'

 

La commission de sécurité constituée de représentants du Préfet, du Maire, des services d'incendie de secours, de la gendarmerie vient tout les 3 ans contrôler les bâtiments communaux. A l'issue de chaque visite, il appartient au maire de faire appliquer les remarques émises par la commission pour ensuite autoriser la poursuite des activités et l’accueil du public. Cette commission vient de passer cet été et fait très rare, a donné un avis DEFAVORABLE au foyer rural.

Des travaux importants sur la charpente ou encore les plafonds ont été demandés et tant que ces travaux ne seront pas réalisés, le 1er étage sera considéré comme ‘dangereux pour accueillir du public’. Cette décision est le résultat d’un ultimatum qu’avait posé cette même commission lors de son passage, il y a trois ans déjà. Mr le maire et Mr Donnadieu n’en ont pas tenu compte et savaient donc que le foyer rural allait avoir un avis défavorable cette année.

Il est déjà incompréhensible que Mr Donnadieu et Mr Miguel n’aient pas fait les travaux nécessaires au ‘foyer’, mais ce n’est pas tout, la nouvelle salle des fêtes, pourtant promesse électorale, n’est pas prête de voir le jour. Initialement elle était prévue avec et à coté du nouveau gymnase, mais comme ses messieurs n’ont pas fais les demandes de subventions dans les délais. La commission du Conseil Général, après les élections de février, a fortement revue à la baisse les subventions escomptée par l’adjoint à l’urbanisme Mr Donnadieu. Bien évidemment Mr Miguel et Mr Donnadieu le savaient mais, par pure malhonnêteté politicienne, ont attendu les élections de février pour informer les autres élus et les Saint-Joryens, comme cela ils ont put faire des promesses électorales démesurées (voir).

Cette stratégie va couter cher aux Saint-Joryens, le montant total des subventions perdues à cause de ces quelques semaines est approximativement de 800 000 euros pour Saint-Jory.

Maintenant nous nous retrouvons avec : un foyer rural dangereux au public (quand est-il des assurances pour les associations ou les mariages ayant réservé la salle ?), une promesse fausse de nouvelle salle des fêtes, un magnifique jardin initialement prévu pour remplacer les anciens jeux pour les enfants … sans aucun nouveaux jeux d’enfants, sans aucun site d’échange intergénérationnel donc aucun réel intérêt pour le public (sauf si il a envie de marcher, mais pour cela, il y a déjà la planète entière). Ce jardin 320 000 euros avec son parking à 150 000 euros est pris en sandwich entre, un foyer obsolète et dangereux et un lac qui, si il était emménagé ne demanderait qu’a attirer le public. 

 

Tout cet argent n’aurait il pas pût être utilisé plus judicieusement ? Pour aider a combler les erreurs comptables du gymnase pour  la construction de la salle des fêtes notamment ou au moins pour remettre aux normes légales l’actuel foyer rural ? La fonction première d’un maire et de son premier adjoint est de gérer la commune au mieux, pour le ‘bien être’ de la communauté (c’est à dire vous), enfin normalement. Après avoir en partie corrigé ses erreurs budgétaires, maintenant la commune se retrouve encore à rattraper dans l’urgence ses manques à la réglementation en urbanisme avant d’être obliger de devoir fermer le foyer rural par arrêté préfectoral.

PELLEGRINELLI FREDERIC