vendredi, 20 septembre 2013 16:26

Saint-Jory, le village oublié.

Aujourd’hui, tout va tellement vite que l’on a l’impression que la terre tourne deux fois plus rapidement qu’avant. Et plus le temps passe, plus en matière de gestion, l’expression, ‘qui n’avance pas, recule !’ devient une ‘règle’ fondamentale. Un grand nombre de communes l’ont compris.

Deux ‘Leclerc-Drive’ devraient voir le jour en 2014. Le premier devrait s’installer à Castelnau d'Estretefonds (5560 habitants) et l’autre à Bruguières (3862 habitants). Ensuite, un projet de centre commercial arrive à son terme à Saint-Sauveur (1802 habitants). ça bouge ! Et pendant ce temps là… A Saint-Jory (5200 habitants)… Rien !

En 10 ans, il y a eu le Carrefour Market, et depuis, plus rien. Si des entreprises préfèrent aller à Saint-Sauveur plutôt qu’à Saint-Jory, c’est que notre commune n’est pas attractive. Donc, les nouveaux arrivants trouvent que Saint-Jory est une ‘ville dortoir’, les nouvelles entreprises trouvent les communes avoisinantes plus attractives que la nôtre. Je pense qu’il serait temps de changer ‘de braquet’. Parce que, aménager le centre du village avec des travaux qui devraient être terminés pilepoil pour les élections de mars 2014, c’est une ‘philosophie’, mais j’ai quand même l’impression que celle des maires aux alentours a l’air bien plus axée sur l’intérêt de la population que sur leur intérêt personnel politique.

PELLEGRINELLI FREDERIC