jeudi, 03 octobre 2013 23:59

Un rapport accablant !

Le jeudi 19 Sept 2013 a été rendu ‘public’ le ‘rapport’ du commissaire enquêteur au P.L.U (Plan Local d’Urbanisme), délégué par le tribunal administratif. Voici un ‘copier/coller’ des conclusions du commissaire enquêteur, je cite : « Le nombre des interventions et surtout leur contenu (souvent oral) semble mettre en évidence un gros problème d’écoute des administrés. Ils démontrent une conduite de projet qui n’a pas recherché le consensus et l'adhésion des administrés (pas de référence à une concertation publique ni à des débats en conseil municipal…). Un bon nombre d’intervenants qualifient oralement l’orientation de certains choix par les relations d’amitié de certains élus et de pénalisation des opposants. ».

La confirmation de cette dernière phrase se trouve dans les ‘recommandations’ du commissaire enquêteur, celui-ci ‘recommande vivement d’intégrer six recommandations’. Comme par hasard ces six ‘recommandations’ concernent des opposants au maire actuel. Bien évidement il y a bien plus de six personnes ayant des problèmes avec leur terrain, mais ceux qui ont obtenu gain de cause dans ce rapport, sont ceux qui se sont plaints directement au commissaire enquêteur.

Parmi ces personnes nous trouvons, Mr Untel qui ne veut pas vendre son terrain à la mairie, car la proposition au m2 est ridiculement basse ? Et hop, son terrain n’a plus d’accès. Les frères Untel ne sont pas d’accord avec le maire, et hop, leur terrain se retrouve en ‘dent creuse’, impossible de construire dessus, alors que les constructions fleurissent tout autour. Untel estime que les méthodes du maire sont aussi scandaleuses qu’ignobles, et hop ses terres se retrouvent ‘non constructibles’. Etc.… Parmi ces six personnes se trouve aussi un opposant du maire aux élections et au conseil municipal.

De part ses ‘recommandations’ le commissaire enquêteur donne donc raison à toutes ces personnes. Au bas du rapport se trouve un autre sujet, un sujet que de nombreux Saint-Joryens dénoncent depuis des années. « Je recommande enfin l’amorce d’une démarche de révision du PLU… Cette révision serait peut être l’occasion de rétablir enfin l’atmosphère de concertation et de considération qui semble absente (ou qui a disparu) à Saint Jory. » (no comment).

 

Si, comme l’explique ce rapport, l’équipe en place a un manque total de considération envers les Saint-Joryens et, de surcroit, font des choix ‘d’amitié’, alors quoi penser lorsque l’on entend que, les propriétaires qui vendent à Promologis ont toutes les autorisations de la mairie en un temps record, et que ceux qui ne vendent pas à Promologis rencontrent les pires difficultés ? Est ce un hasard ou un ‘choix d’amitié’ ? Et que penser, à la vue de ce rapport, du fait que Promologis a 100% des constructions de logements sociaux ? Est ce un hasard ou un ‘choix d’amitié’ ? …

Soyons vigilant à la frontière d’un tel comportement qui pourrait être alors assimilé à un ‘Trafic d'influence’ passible de  10 ans de prison et 150.000€ d’amende.

PELLEGRINELLI FREDERIC

(VOIR DOCUMENT OFFICIEL)