dimanche, 17 novembre 2013 02:29

Du ‘denier du culte’ au ‘culte de la finance’.

Le sulfureux maire de Saint-Jory a demandé aux responsables du catéchisme, de retirer tous les éléments religieux de la salle accolée à l’église dans laquelle est enseigné le catéchisme depuis plusieurs années. Après explication, il a été signifié aux responsables, que cette salle allait maintenant être utilisée pour organiser les conseils municipaux donc, aucun élément ayant attrait à la religion ne doit se trouver à l’intérieur. Tout ‘croyant’ (qu’elle que soit sa religion) sera bien évidement choqué par une telle initiative, surtout que la salle de la mairie dans laquelle se déroulent les conseils municipaux n’a jamais posé problème et que les autres élus eux-mêmes ne sont pas au courant.

Mais laissez-moi vous donner le fond de ma pensée. Lorsque j’ai appris que le maire lançait des travaux pour rénover l’église, cela m’a intrigué fortement. Non pas que cela ne soit pas une bonne chose, au contraire, l’église en avait énormément besoin, mais que le maire s’intéresse tout d’un coup à l’église, donc à la religion, cela m’a paru autant étrange que suspect. Les relations du maire avec la religion sont très simples à expliquer.

D’abord il y a la chapelle de Beldou qui se trouve dans un état lamentable, alors que tout au long de l’année des personnes y viennent en pèlerinage pour visiter la ‘Vierge’ qui se trouve à coté de la chapelle. Depuis peu des poubelles ont été placées à proximité de cette vierge sans aucune vergogne ni le moindre respect du lieu.

Ensuite le maire a voulu faire déplacer le ‘calvaire’ (la croix) se trouvant devant la mairie, j’avais d’ailleurs à cette époque organisé une pétition qui avait rassemblée plus de 250 signatures, au final cela ne c’est pas fait, non pas que le tollé général ait fait plier le maire, mais les élections étant proches, ce n’était pas le moment de froisser l’électorat. Récemment il a fait déplacer des tombes dans le vieux cimetière pour installer un portail qui va servir trois fois par an, une action autant inutile que profane.

 

Il y a quelques mois, lors du carnaval, on a vu sur la place du marché, une élue de la majorité déguisée en ‘bonne sœur’ enceinte. En ‘bonne sœur’, ok, mais enceinte ? était ce vraiment nécessaire ? Il paraît que c’est de l’humour, mais moi j’appelle cela de la bêtise. Et pour finir, j’ai remarqué que, durant la messe lors des cérémonies du 11 novembre, à aucun moment l’un des cinq élus de la majorité ni même le maire n’ont fait le signe de croix lorsque le prêtre le demandait. Lorsque l’on est au premier banc face au prêtre et que l’on représente la commune, on peut se fendre d’un petit signe de croix de temps en temps. Peut-être est-ce leur façon de faire passer le message « de toutes façons, nous sommes au pouvoir, on fait comme on veut, et on vous em…. ».

Et maintenant ? Le maire fait enlever tout ce qui se rapporte au ‘sacré’ dans la salle de catéchisme, même l’autel, afin de s’accaparer cette salle. Le désintéressement profond du maire envers le ‘sacré’, me laisse à penser que tout ceci était préparé depuis longtemps. En effet, il faut savoir que les subventions accordées pour des travaux de mairie, étaient d’environ 40%, mais pour ce qui est du ‘culte’, celles-ci étaient de 70%. Donc, il est raisonnable de penser que, une personne qui fait déplacer des tombes pour installer un portail est tout à fait apte à lancer les travaux de l’église, incluant la salle paroissiale, non pas pour ‘aider son prochain’ mais pour bénéficier financièrement de lui. Certaines personnes à Saint-Jory ont pris l’affaire ‘en main’, les connaissant, je pense qu’il y aura des suites à cette nouvelle affaire d’ici peu.

PELLEGRINELLI FREDERIC