vendredi, 31 janvier 2014 18:29

Le PS quitte le navire !

Henry Miguel a annoncé officiellement lors de ses ‘vœux du maire’, qu’il souhaitait « ne pas reconduire la liste ‘ensemble continuons’ à l’occasion des élections municipales du mois de mars. Cependant, il continuera à mettre son énergie et son expérience au service de l’intérêt général’. Donc, ’Miguel ne se représente pas’. Mais pourquoi fait-il cela ? Surement pas par altruisme, c’est sûr. Voilà un homme qui, lors des conseils municipaux, humilie verbalement certains élus de sa majorité devant tout le monde, fait des crises d’autorité innommables à la mairie. J’ai même vu, au soir des élections de février 2013, une femme travaillant à la mairie, venir vers moi et me dire avec les yeux humides, « pas un an de plus, ce n’est pas possible, je ne tiendrai pas... ».

Mais peut être ne se représente t’il pas parce que le PS est au bout du rouleau au niveau national ? Cette année, la conseillère générale Mme Cabessus n’est arrivée qu’à la fin des vœux et n’a rien dit, et ni la députée PS Mme Imbert ni aucun sénateur n’était présent à la soirée des ‘vœux du maire’, rendez vous compte, le PS ne fait même plus l’effort de soutenir ses candidats, du jamais vu ! Pourtant la fédération PS de Haute Garonne a donné à Mr Miguel le titre de « 1er socialiste de Saint-Jory ». Qui sait, peut-être pense t’elle que ce sera le dernier ?

Même des agents communaux avaient décidé de boycotter la soirée, c’est vous dire comme ça ‘sent le sapin !’ pour Miguel. Et puis, les Saint-Joryens ne sont pas aveugles, il ne s’est rien passé ou presque pendant 10 ans, juste le strict nécessaire, et soudain, pour les élections, tous les travaux visibles sont lancés en même temps. Je précise les travaux visibles car, les bâtiments communaux sont obsolètes et le restent, le matériel des agents communaux est dans un état indescriptible et... le reste, une camionnette
est toute rouillée et... le reste, et un agent communal s’est même retrouvé avec le volant cassé de son véhicule lui restant entre les mains il y a quelques jours, heureusement il démarrait juste, je n’ose imaginer ce qu’il se serait passé s’il avait été en train de rouler. Les factures de réparations s’empilent en même temps que la note. La politique de Miguel depuis le premier jour est  « ne faire que ce qui se voit ».

Mais ce n’est pas tout, la commune a perdu un argent fou à cause d’une gestion plus que hasardeuse des finances de la commune. Et puis, il y a l’affaire Promologis qui, depuis qu’elle est connue de tous et de toutes, empoisonne la vie du maire et intrigue (à juste titre) un grand nombre de Saint-Joryens. Tout cela mis bout à bout fait que, si Miguel ne se présente pas ‘tête de liste’, c’est surement qu’il a un autre intérêt en vue, mais cela, ce sera le sujet de mon prochain article.

PELLEGRINELLI FREDERIC