vendredi, 14 février 2014 17:37

Ensemble Continuons ?

 

La liste «Ensemble Continuons»  de l’équipe menée supposément par Mr Donnadieu vient tout juste d’être mise en ligne, et déjà ma boite mail contient des messages de Saint-Joryens s’indignant de la présence de certaines personnes. Les personnes concernées sont, entre autres, Mr Pernes, Mr Fontana et Mme Hakima Garcia. Après vérification et récupération de certains documents nécessaires je me permets donc maintenant de vous transmettre ces informations, car je ne suis pas là pour prendre des risques mais pour informer.

 

Tout d’abord en ce qui concerne Mr Pernes, pourtant très à cheval sur l'environnement, qui a commis une infraction à la législation sur le permis de construire. Lui qui est actuellement adjoint à l’écologie a fait construire plus de 100 m2 d’extensions de son habitat sans déposer aucun permis. L'infraction de cette extension a été effectuée l’année ou Mr Miguel prenait le pouvoir, et l’année d’après? Mr Pernes se retrouvait adjoint au maire à la mairie. Dix ans plus tard, en toute impunité, l’extension est toujours là, apparemment Mr Miguel a fait le nécessaire pour rapidement faire une régularisation !

Je suis convaincu que certains Saint-Joryens apprécieront cette information car le tandem Miguel/Donnadieu a déjà fait détruire des extensions de bien moindre importance, j’ai en mémoire, entre autre, cette pauvre dame qui, a force de harcèlement de la mairie, a du détruire son immense véranda de 30 m2 route de Grenade en vertu du non respect de la réglementation. Et aussi ce mécanicien qui était déclaré depuis des années qui a du cesser son activité car pour la mairie la zone ne correspondait pas à une telle activité. Comme vous pouvez le constater quand on n’est pas du bon coté de la barrière tout devient beaucoup plus compliqué.

 

 

Pour Mr Fontana, là, on joue dans une autre catégorie, je m’explique. La famille Fontana a vendu à un prix très intéressant (pour elle) un taudis à la mairie pour un montant de 145.000€, dans lequel le tandem Miguel/Donnadieu veut installer le nouveau CCAS, alors que celui-ci est déjà dans des locaux neufs, mais cela je vous en ai déjà parlé dans une précédente chronique. Or!!! ce qu’il faut savoir, c’est que, comme pour Promologis, il n’y a pas eu de commission d’appel d’offre pour décider entre élus du choix de l’architecte (on finit par se demander à quoi elle sert cette commission).

Donc Mr le Maire ainsi que son associé Mr Donnadieu, ont décidé à 2 seuls d’attribuer le marché de la rénovation de ce taudis à l’architecte du cabinet … Fontana. Si vous trouvez que ça tourne en boucle c’est normal. Coup de la réparation, 249.000€. Donc au total ce tas de ruine reviendra à 400.000€ aux Saint-Joryens. C’est une double bonne affaire, une pour la famille Fontana et une autre pour le cabinet d'architecte Fontana, l'un empoche au départ et l'autre à l’arrivée, sur une opération qui n’est pas du tout nécessaire à la commune. Et maintenant est proposé à un Mr Fontana de faire parti de l’équipe de Donnadieu, mais à quel poste sera-t-il en cas de réussite aux élections ? L'urbanisme ? La rénovation de vieux bâtiments ? Ou sera-t-il en fin de liste juste en témoignage de remerciements ?

 

Mais je vous ai gardé, non pas le meilleur, mais le pire pour la fin. Le cas de Mme Hakima Garcia, qui est, je le rappelle, adjointe à la petite enfance, rentre carrément dans le cadre de l’illégalité. Pendant un an et demi Mme Garcia s’est retrouvée en arrêt maladie et donc dans l'incapacité d'assurer son travail professionnel. Jusque là, rien d’anormal, cela peut arriver à tout le monde. Je vous dis ‘rien d’anormal’, car les rares fois où nous l’avons vu au conseil municipal depuis un an, elle n’était visiblement «  pas dans son assiette » et du coup, on est en droit de se demander si elle est vraiment apte à prendre de bonnes décisions pour nos enfants, quand même!!!

Donc Mme Hakima Garcia a été en arrêt maladie pendant 18 mois, mais a continué à percevoir la totalité de ses indemnités d’élue comme si elle exerçait encore ses fonctions d’adjoint, alors que ce n’était pas le cas. Or il est bien évidemment interdit par la loi d’être à la fois, en arrêt maladie (donc d’être rémunéré par la caisse d’Assurance Maladie) et de recevoir en même temps ses indemnités d’adjoint de 500€ par mois. Cette personne qui n’a pas mis les pieds (ni le reste) à la mairie pendant 18 mois a touché (elle aussi) sur les deux tableaux. Après renseignements pris, ce scandale avait été évoqué en conseil municipal, la majorité n’avait pas nié et puis… Ils ont continué comme si de rien n’était.

 

En bref, Mme Garcia doit donc à la commune 500€X18 mois, soit 9000€ au bas mot! Je dis ‘au bas mot’ car depuis deux ans il est tout à fait possible que cette situation perdure. Je n’ai pas réussi à avoir encore les documents pour cette période là, mais la somme pourrait aller jusqu’à  22.000€ perçus illégalement. Quand on voit les méthodes appliquées par ce tandem Miguel Donnadieu, et le choix des personnes sur leur liste électorale pressenties pour diriger la mairie, alors nous sommes en droit de nous poser la question, faut il vraiment que « ensemble continuons » continu ?

PELLEGRINELLI FREDERIC