samedi, 08 mars 2014 02:50

Pernes, la preuve!

Dans « le petit journal » du vendredi 07/03/2014, la majorité municipale a publié un droit de réponse s’intitulant « Droit de réponse No1 » suite à cet article paru il y 3 semaines.


pernes affaire saint joryTout d’abord en ce qui concerne Mr Pernes, pourtant très à cheval sur l'environnement, qui a commis une infraction à la législation sur le permis de construire. Lui qui est actuellement adjoint à l’écologie a fait construire plus de 100 m2 d’extensions de son habitat sans déposer aucun permis. L'infraction de cette extension a été effectuée l’année ou Mr Miguel prenait le pouvoir, et l’année d’après? Mr Pernes se retrouvait adjoint au maire à la mairie. Dix ans plus tard, en toute impunité, l’extension est toujours là, apparemment Mr Miguel a fait le nécessaire pour rapidement faire une régularisation !

Je suis convaincu que certains Saint-Joryens apprécieront cette information car le tandem Miguel/Donnadieu a déjà fait détruire des extensions de bien moindre importance, j’ai en mémoire, entre autre, cette pauvre dame qui, a force de harcèlement de la mairie, a du détruire son immense véranda de 30 m2 route de Grenade en vertu du non respect de la réglementation. Et aussi ce mécanicien qui était déclaré depuis des années qui a du cesser son activité car pour la mairie la zone ne correspondait pas à une telle activité. Comme vous pouvez le constater quand on n’est pas du bon coté de la barrière tout devient beaucoup plus compliqué.


 

 

Dans ce droit de réponse, Mr Miguel vous avancez avec une candeur quasi enfantine que, je cite : « Le projet de Mr Pernes a fait l’objet d’une demande de permis de construire, déposée le 4 avril 1999, visé sans aucune réserve par la préfecture et les services de l’Etat compétant ».

Mais cher monsieur Miguel, votre haine envers moi vous aveugle t’elle au point de ne pas vous apercevoir que de la demande de permis date du 4 avril 1999, alors que l’infraction a été relevée un mois avant, soit le 1er mars 1999. Regardez bien le document au bas de la page. L’infraction a été relevée le 1er mars et Mr Pernes a été informé le 23 mars. Donc quand la demande de permis a été déposée Mr Pernes avait déjà effectué les constructions et avait été déjà informé qu’il était en infraction

Ca y est ? La mémoire vous revient ? J’en étais sûr ! Pourtant j’avais prévenu, j’ai toujours les documents de tout ce que j’avance, et cela depuis un an. Vous avez voulu tenter le diable, mais le diable a une photocopieuse, dommage !

Par contre, j’espère cher Mr Miguel que vous êtes conscient qu’en essayant de noyer le poisson vous avez coulé votre adjoint à l’écologie. Svp, si un jour vous voyez quelqu’un en train de se noyer, surtout soyez gentil, ne touchez à rien, faites comme si vous ne l’aviez pas vu, vous ne feriez qu’empirer les choses. Sachez que j’attends avec impatience vos nouvelles révélations sur vos colistiers, parce que des photocopies il m’en reste encore un paquet. A bon entendeur !

 

PELLEGRINELLI FREDERIC